UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

07/04/2014

faits divers 5 et 6 avril 2014

Les faits divers du week End par Nadia Lallemant

HABAY

Accident sur l’E 411

Dans la nuit de vendredi à samedi, à 1 h 30, les pompiers d’Arlon sont intervenus pour un accident de la circulation sur l’autoroute E 411, après le pont d’Habay. Un automobiliste venait de perdre le contrôle de son véhicule après avoir donné un coup de volant à droite. La voiture a terminé sa course dans l’accotement. Le conducteur n’a pas été blessé.

MARCHE

Accident à Marloie

Les pompiers de Marche-en-Famenne ont été appelés, à 3 h 40, dans la nuit de vendredi à samedi, à la suite d’un accident de la route. Deux véhicules venaient d’entrer en collision chaussée de Rochefort à Marloie. Les automobilistes n’ont pas été blessés.

SAINT-HUBERT

Feu de cheminée

Samedi, à 12 h 15, les pompiers de Saint-Hubert sont intervenus au n° 25 de la rue de l’église à Hatrival où un feu de cheminée venait de se déclarer. Les dégâts sont limités.

 

VAUX-SUR-SURE

Deux blessés légers

Samedi peu après 17 h, un accident de la route s’est produit route de Saint-Hubert entre Morhet (Vaux-sur-Sûre) et Bonnerue (Libramont). Deux voitures sont entrées en collision. Deux personnes ont été légèrement blessées. L’une d’elles a été prise en charge par les ambulanciers et transportée à l’hôpital. Les pompiers de Bastogne et la police de la zone centre Ardenne sont intervenus.

DURBUY

Un blessé léger

Samedi à 16 h, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule au carrefour des Mignées, à la sortie de Barvaux-sur-Ourthe en direction d’Hotton. Légèrement blessé, il a  été transporté en ambulance à la clinique de Marche-en-Famenne par les pompiers d’Erezée.

MESSANCY

Feu de voiture

Dans la nuit de samedi à dimanche, un feu de voiture a été signalé, à 3 h 30, aux pompiers d’Arlon et à la police du Sud Luxembourg. Un véhicule venait de s’embraser à Bébange dans la commune de Messancy.  Le labo de la Police Judiciaire est descendu sur les lieux afin de déterminer la cause du sinistre.

ROUVROY

Un blessé leger

Samedi à 22 h, les pompiers de Virton ont été appelés pour un accident de la circulation au quartier des Ouyelis à Rouvroy. Un véhicule, seul en cause, avait fait une sortie de route, plusieurs tonneaux et terminé sa course sur le toit. Le conducteur se trouvait à l’extérieur du véhicule quand les secours sont arrivés. Légèrement blessé, il a été transporté en ambulance à la clinique d’Arlon.

VIRTON

Un enfant renversé

Samedi à 20 h 30, un enfant a été renversé par une voiture, rue Haute à Ethe (Virton). Très légèrement blessé – il souffrait de quelques contusions -  il été transporté en ambulance, par les pompiers de Virton , à la clinique d’Arlon où des examens et des contrôles ont été effectués.

 

 

 

 

 

BOUILLON/ACCIDENT MORTEL

 

                                     Un motard tué  près de Poupehan

 

Dramatique accident de la route, dimanche, dans la commune de Bouillon.  Un motocycliste, originaire de Mons, a été tué sur le coup. L’accident s’est produit vers midi entre Poupehan et Corbion.  Le quinquagénaire a perdu le contrôle de sa moto dans une ligne droite. « Les circonstances  ne sont pas très claires », indique André Defat, le bourgmestre de Bouillon. «L’accident s’est produit avant le virage. A cet endroit,  proche de la Semois, des murs de protection ont été construits de part et d’autre de la chaussée. Le motocycliste a, peut-être, été victime d’un malaise. »  Le Montois venait de quitter le camping de Poupehan et se dirigeait vers Corbion quant l’accident a eu lieu. « Il est tombé de la moto de l’autre côté du mur de protection », poursuit le bourgmestre. « La moto a encore parcouru une centaine de mètres avant de terminer sa course dans un  talus. » La police de la zone Semois et Lesse a dressé le constat.

 

                                                     NADIA LALLEMANT

06/04/2014

25 ans de CSD en Luxembourg

LES CSD ONT UN QUART DE SIECLE A SAINT HUBERT.

C’est par une minute de silence en mémoire de Gaby Rongvaux président le mutuelle socialiste du Luxembourg, décédé en février dernier, que Martine Lambert, qui dirige le service, a commencé son discours à l’occasion de la réunion annuelle  avec le personnel des C S D. « Notre président, discret et attentif à l’évolution de la CSD, avait beaucoup de respect pour le travail que vous effectuiez au quotidien. Il était conscient que ce n’était pas toujours très facile. »

Un quart de siècle d’existence pour  la CSD, que de chemins parcourus depuis les 3 services ouverts  en avril 1989. En effet, ce fut d’abord le service des infirmiers, le service des aides familiales et le service des reaps à domicile qui ont marqué les débuts de la CSD qui en est actuellement à 11 services. Le personnel qui a commencé avec la création du service se souvient certainement  de cette évolution qui leur a permis d’être à ce jour quelque 250 membres de ce système qui a permis de satisfaire aux besoins de toute une population.

« J’associe, commenta Martine, tous les services et tous les partenaires de la mutualité socialiste à cet anniversaire, espérant pouvoir longftemps encore en fêter beaucoup d’autres avec vous ».

Le docteur  Jacques Devillers a ensuite pris la parole pour évoquer ce service qui va en grandissant et qui fait aussi la fierté de la mutuelle socialiste du Luxembourg.

Il mit lui aussi à l’honneur, la mémoire et le travail effectué par le président Gaby Rongveaux qui nous a quitté, a rappelé tous ces services pour ces gens  qui ont fait confiance à la mutualité socialiste, avec toutes les améliorations et autres commodités qui ont permis de faire de notre murtuelle, ce qu’elle est aujourd’hui.

Jacques Devillers a ensuite mis jacques Gennen à l’honneur, en précisant qu’il est devenu le nouveau président de la mutuelle, succédant ainsi à Gaby.

Le nouvel homme fort de la mutuelle, Jacques Gennen a remercié le conseil pour le poste reçu et auquel il fera honneur. Pince sans rire, jacques a expliqué la difficulté de trouver de mots et des explications à dire sur la mutuelle socialiste, « quand on passe, précise-t-il, après le secrétaire qui résume généralement tout sans rien oublier. »

La séance académique s’est ensuite poursuivie avec des mises à l’honneur d’une vingtaine de membres du personnel qui ont10, 20 et 25 ans de services actifs. Ils (ou plutôt « elles » ) ont reçu des mains des membres du conseil d’administration  un joli bouquet de fleurs à l’occasion de leur ancienneté.

LES 10 ANS  DE TRAVAIL

Jessica Meys, Christelle Van Den Bergh, Annick Veltens, Marthe Mveng, Murielle Fromager, Joëlle Pirard, Nathalie Coenye, Marie Theis et Christine Canivet.

LES 20  ANS

Nadia Hamtiaux, Evelyne Lambert, Sophie Lacasse et Geneviève Plainchamp.

LES 25 ANS

Vincianne Renard, infirmière  et Marianne Mottet, aide familiale, qui ont été toutes deux engagées au début des activités de la CSD.

A NET LUX

10 ans également pour Rose Marie Forman qui travaille à Netlux

CHEZ LES VOLONTAIRES

10 ans de volontariat  pour Nicole Pierret.

 

Des photos seront insérées dans le document dès réception.

 

 

 

EUROPE LISTE VEGA

La liste de VEGA pour l’Europe
 
C’est Vincent Decroly, 51 ans, ancien député, qui tirera la liste de VEGA pour le scrutin européen. Son premier suppléant est Santo Dolce, 38 ans, sidérurgiste, ex-délégué syndical et ancien président des Jeunes socialistes liégeois. La liste sera poussée par Gwenaëlle Martin, 28 ans, spécialiste des questions et des politiques agricoles. Voir la présentation complète des candidats effectifs et suppléants à la fin de ce courriel.
 
 
Les 14 priorités de VEGA pour l’Europe
 
  1. Refonder une Europe sociale, écologique et démocratique. Défaire les politiques austéritaires de l’Union européenne
  1. Quitter les négociations USA-UE sur le projet de Grand Marché transatlantique
  1. Contre les délocalisations et la dérégulation libérale : relocaliser l’économie, établir un protectionnisme social et environnemental solidaire
  1. Mettre fin au dumping social : instaurer un salaire minimal européen et un revenu maximal limité à 12 fois le salaire le plus bas
  1. Emploi, retraites : pour la réduction collective du temps de travail et l’abaissement de l’âge de la retraite
  1. Protéger nos biens communs ! Renforcer les services publics, la santé, l’éducation, la culture
  1. Non à la Règle d’or, oui à la Règle verte ! Proposer la planification écologique
  1. Faire de l’Euro une monnaie au service des peuples… ou le quitter
  1. Relancer unilatéralement la lutte contre le réchauffement climatique
  1. Sortir des impasses de l’agro-industrie. Pour une agriculture paysanne.
  1. Nucléaire, gaz de schiste : non merci ! Cap sur les énergies renouvelables
  1. Pour une Union européenne alliance civile et facteur de paix
  1. Les droits des migrants sont des droits humains fondamentaux
  1. Justice et lutte contre la corruption : les femmes et les enfants d’abord
 
Les candidats de VEGA pour l’Europe
 
 
CANDIDATS EFFECTIFS
 
1.Vincent DECROLY. Ancien député fédéral. Licencié en droit et licencié en psychologie. Ecologiste et altermondialiste dans l'âme. S'intéresse à l'humain en société et en résistance. Dans le camp des faibles contre les forts. Objecteur de conscience. Joueur de ping-pong et amoureux de Véronique Sanson. Une compagne originaire du Congo; deux enfants.
 
2.Stéphanie GRISARD. 32 ans, juriste spécialisée en droit international public et droits de l'Homme. Travaille au Service public fédéral de la Justice et habite à Liège. Thématiques privilégiées: la politique migratoire, la problématique du genre.
 
3.Thierry BINGEN. Ingénieur, spécialiste en énergie, particulièrement en renouvelable et en réduction de la demande. A travaillé sur le pourtour méditerranéen, spécialiste des relations euro-méditerranéennes, des zones de progrès ou de conflit dans la région. Passionné par les questions financières, leurs relations aux compétences des États et de l'Union et particulièrement dans les errements européens en matière d'austérité.
 
4.Delia DELCOUR. Responsable de l’Administration du Personnel, Amay. Master en Sociologie du Travail. Thématiques privilégiées : législation sociale, sécurité alimentaire, bien-être au travail, droit des femmes. Centres d’intérêt : littérature.
 
5.Fabian DORTU. 35 ans, ingénieur civil physicien et docteur en sciences appliquées. Responsable des activités biophotoniques (la lumière au service du vivant) d'un centre de recherche montois. Actif dans le milieu associatif en tant que bénévole, notamment porte-parole du groupe local montois du Réseau Financité et l'initiateur du projet de monnaie complémentaire, le Ropi. Fondateur d'un Community land trust (CLT) accueillant un habitat groupé de 5 familles et des potagers communautaires. Membre fondateur et ambassadeur de Terre-en-Vue (TEV). La valorisation de l'agriculture paysanne fait partie de ses priorités.
 
6.Marie-Claire HAMES. Verviers. Maître de formation pratique à la Haute Ecole Namur. Consultante pour le réseau Epode, spécialiste en nutrition.
 
7.Didier BRISSA. Formateur syndical, 44 ans, célibataire mais en couple. Boncelles-Seraing (Province de Liège), Licencié en Arts et Sciences de la Communication, Gradué en Arts Plastiques et Bandes Dessinées. Spécialiste des traités et accords européens en matière de « gouvernance » et leur impact en termes de politiques austéritaires en Belgique.
 
8.Gwenaëlle MARTIN. Mons. Spécialiste de l'agriculture et de la politique agricole. Thématiques privilégiées: élevage et autonomie des exploitations agricoles. Centres d'intérêts: développer la coopération entre agriculteurs, le lien entre agriculteurs et consommateurs. Plus personnellement: la cuisine et la littérature.
 
 
CANDIDATS SUPPLEANTS
 
1.Santo DOLCE. 38 ans, 2 enfants, habite à Fraiture-Tinlot. Sidérurgiste, ex-délégué syndical, ex-effectif au CPPT (suite à la restructuration), conseiller en prévention. A été animateur dans une maison de jeunes pendant plusieurs années. Ancien du PS, y a milité très activement pendant plus de 15 ans. Président des Jeunes socialistes, effectif à la Fédération liégeoise, qu’il a quittée au moment du Pacte des Générations. Domaines d’action et de compétences : le social dans l'industrie, la sidérurgie.
 
2.Aurélie VANDEPUTTE. Animatrice de théâtre pour personnes dites handicapées. Etudiante, dernière année de master en Anthropologie. Lieu de résidence: Bruxelles. Thématiques privilégiées: alternatives naissantes et existantes, décroissance, buen vivir, agriculture bio. Centres d'intérêt : musique, théâtre, écologie (nature).
 
3.Pierre ERGO. Pensionné, résidant à Evere (Bruxelles), ancien journaliste sous-traitant pour la Commission européenne. Thématiques privilégiées: l'évolution antisociale et antidémocratique de l'UE, la paix, l'autodétermination des peuples, la diversité culturelle, la biodiversité. Participe à des associations culturelles. Une passion: l'écriture (poésie).
 
4.Bouchra LARAKI. Bruxelles. Candidate d’ouverture, spécialiste de la question des migrations.
 
5.Adrien ROSMAN. Romaniste de formation et enseignant dans le secondaire. J’habite à Thynes, dans la commune de Dinant, et travaille à Namur. Militant et délégué syndical FGTB (Setca), je m’intéresse de près aux droits du travail dans le secteur de l’enseignement et plus largement à la question de l’éducation. Sensible depuis toujours aux enjeux écologiques et ruraux, à la promotion du partage de la terre, de l’accès à de la nourriture de qualité pour tous, des semences indigènes et libres.
 
6.Karine PASSELECQ. Mons. Retraitée, 62 ans, Hensies. Mère de 4 enfants, graduée en logopédie et licenciée en psychopédagogie. 16 ans à l'UMH (Université de Mons-Hainaut) dans le domaine de l'intégration des déficients sensoriels puis dans les domaines de projets pédagogiques avec l'Afrique, l'Asie, de la Francophonie et de l'enseignement du FLES (français langue étrangère et seconde). Enseignante à la Haute Ecole de la Communauté française en Hainaut, catégorie pédagogique (formation d'enseignants et d'éducateurs spécialisés). Ex-membre du PC, déléguée syndicale CGSP Enseignement, militante de l'Association de la Paix Mons-Borinage. Domaines de compétences : l'éducation et la formation, la didactique de la langue maternelle et étrangère, les sciences du langage, la sociologie de l'éducation, la psychologie sociale.
 

 

 

Soutenir Bra sur Lienne dimanche à Tohogne

Bra-sur-Lienne: un hélico toujours sous statut expérimental

Un document de Nathalie Husquin

Ce dimanche 6 avril, le comité de soutien « Spirit of St Luc » de Tohogne (Durbuy) organise sa fête annuelle en soutien au projet du Centre Médical Héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne. L’occasion de faire le bilan de l’année et de rappeler que le CMH est toujours sous statut expérimental.

 

L’hélicoptère a effectué 908 missions en 2013.

CMH

L’hélicoptère a effectué 908 missions en 2013.

Ce dimanche 6 avril, à partir de midi, une fête sera organisée en faveur de l’hélicoptère du Centre Médical Héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne. Au programme : un menu de fête et diverses animations dans les locaux et aux abords de l’école « Les Monts » à Tohogne. Chaque année, cette fête permet de rapporter environ 15.000 euros en faveur du CMH. « Une petite goutte d’eau bien nécessaire, explique Olivier Pirotte, le coordinateur opérationnel du CMH. Au total, l’ensemble des activités caritatives permet au CMH de récolter environ 100.000 euros. C’est bien, mais cela reste marginal au vu des 3 millions d’euros nécessaires pour faire tourner le centre.

En 2013, les 908 missions réalisées ont permis d’atteindre tout juste l’équilibre budgétaire. « Nous sommes toujours sous statut expérimental, rappelle Olivier Pirotte. Nous ne disposons d’aucun financement structurel fédéral. » Au niveau plus local, par contre, l’ASBL peut compter sur le soutien de 28 communes principalement situées autour de Bra-sur-Lienne. « Par ailleurs, deux provinces nous soutiennent également à concurrence de 52.000 euros pour la province de Liège et 25.000 euros pour la province de Luxembourg. »

Si le CMH parvient à maintenir son activité, c’est surtout grâce aux affiliations. « Sans nos affiliés, nous ne pourrions survivre, commente Olivier Pirotte. Les cotisations nous rapportent 1,5 million d’euros. Soit la moitié du montant nécessaire au fonctionnement du centre. »

De son côté Didier Moens, coordinateur médical, rappelle que ce moyen de transport est très efficace d’un point de vue strictement médical. « Les responsables politiques nous parlent toujours du coût. Certes le prix d’un transport reste élevé, mais grâce à sa vitesse nous gagnons du temps qui peut être très précieux pour le reste de la vie du patient. Transporté en hélicoptère, le patient en ressortira plus souvent sans séquelles, ce qui n’aurait pas été forcément le cas s’il avait été transporté en ambulance. Et le traitement de ces séquelles, lui aussi a un coût, qui sera le plus souvent plus important que le prix du transport en hélico. »

Prolongez l’information dans La Meuse Luxembourg de ce samedi ou via nos supports numériques

03/04/2014

Accident spectaculaire, rue des Ardennes

Beauraing - Accident spectaculaire, rue des Ardennes...

 Un doc de Mario Leyder le blog de Beauraing

http://beauraing.blogs.sudinfo.be

 

tracteur géant contre voiture 3 avril 4  .jpg

hh

 

IMG_0065-1.jpg

Ce matin, un spectaculaire accident s’est produit rue des Ardennes à la sortie de Beauraing. Il était 08h00 lorsque les secours ont été appelés. Très rapidement, l’ambulance du SRI Beauraing s’est rendue sur le lieu de l’accident.

IMG_0067-1.jpgQue s’est-il passé ?  Pour une raison qu’il appartiendra à l’enquête d’établir, une voiture venant de la rue de Tamizon s’est engagée pour prendre la direction du centre de la cité mariale alors qu’un engin agricole de l’entreprise Rolot de Winenne se dirigeait également vers le centre de Beauraing. Le choc a été inévitable. Le tracteur pulvérisateur a embouti la voiture et la poussé contre le mur de l’enceinte du Castel. L’avant de l’engin agricole s’est retrouvé sur le toit de la voiture.

A l’arrivée des secours, les trois occupants de la voiture originaires de Beauraing étaient indemnes. Légèrement blessée, la passagère a reçu des soins par les ambulanciers de Beauraing.

Plusieurs équipes de police de la zone Houille-Semois  se sont chargé des constatations d’usage et effectué un balisage.

Le dépanneur Gatez de Falmagne a pris en charge le véhicule Citroën « Picasso » totalement hors d’usage.