UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

04/08/2017

ZP SUD-LUXEMBOURG Juillet fructueux en matière de saisie de drogues

Communiqué de la Zone de Police SUD-LUXEMBOURG 

de Philippe Deneffe, commissaire divisionnaire

de la zone de police SUD LUXEMBOURG

  • En date du mardi 18 juillet dernier, une équipe de patrouille a contrôlé une personne suspecte rue de Rodange à ATHUS. Cette dernière étant en possession de stupéfiants, l’équipe a procédé à une perquisition à son domicile. Cet acte de procédure a été très fructueux : au total, 3,600kgs d’héroïne et de nombreux GSM ont été saisis. Le dossier a été mis à l’instruction.
  • En date du jeudi 20 juillet, une autre personne ayant un comportement suspect a également été contrôlée Grand Rue à ATHUS. Toujours sur base du flagrant délit, les équipes d’intervention de la zone de police ont également perquisitionné son lieu de résidence. Une nouvelle fois, ces devoirs ont permis la découverte d’une grosse quantité d’héroïne (1,600kgs) et deux armes (une machette et un tazer).
  • Le mercredi 26 juillet, un sujet néerlandais a été intercepté de nouveau dans la rue de Rodange toujours à Athus avec en sa possession 3,100kgs de cannabis sous forme d’herbe. Ces deux derniers dossiers ont également été mis à l’instruction.

Stups SUD LUX.jpg

STUP MARIJU 1.jpg

 

La Zone de Police Sud Luxembourg accentue sa présence sur le terrain et multiplie les contrôles afin de sécuriser au mieux notre territoire. Toutes ces saisies ont été le fruit du travail continuel de nos équipes d’intervention et de leur présence sur le terrain. De nombreuses équipes travaillent également en civil afin de récolter un maximum d’informations et d’éléments matériels pour consolider les dossiers.

STUP MARIJU 2.jpg

Les suites d’enquêtes ont été reprises par les services du SER local mais également par la Police Judiciaire Fédérale  qui travaille en totale synergie avec la police locale.

 

 kk

Régulièrement, des quantités de stupéfiants plus ou moins importantes sont régulièrement saisies. La police procède à de nombreuses arrestations mais il est clair que le phénomène est difficile à contrôler totalement. La proximité des frontières grand-ducales et françaises facilite ce genre de commerce. La collaboration transfrontalière policière fonctionne grâce à de nombreux échanges qui ont lieu avec les différents services grand-ducaux et français.

 

STUP MARIJU 3.jpg

 

La police ne peut communiquer régulièrement sur ces dossiers du fait qu’ils sont mis à l’Instruction et pour ne pas dévoiler certains éléments qui risqueraient de compromettre certaines enquêtes.

 

Les mandats d’arrêt pour les trois personnes interpellées dans les dossiers mentionnés ci-dessus ont été confirmés.

 

Les commentaires sont fermés.