UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

25/11/2015

Christian Hayot Homâge

Un document de Nicolas Léonard 

Chef d'édition Meuse Lux.

Christian Hayot, un pompier exemplaire

La mauvaise nouvelle a laissé sa famille, ses amis et ses collègues sous le choc: Christian Hayot, 57 ans, adjudant au SRI d’Arlon, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi. Après avoir lutté de longs mois face à la maladie, avec le même courage que lors de ses interventions professionnelles.

hayot.jpg

Pour beaucoup, il incarnera encore longtemps LE pompier, une sorte d’idéal à atteindre. C’est que Christian, durant 36 ans, se sera dévoué corps et âme à son métier. Une vocation, réellement. Le service à la population, l’aide aux personnes en détresse, le secours aux blessés étaient sa passion. Mais pas n’importe comment puisqu'’il faisait de la sécurité de ses collègues la première des priorités. Nombre de pompiers lui doivent leur formation, construite sur ses conseils, toujours judicieux. Quelques-uns lui sont redevables d’avoir orienté leur propre carrière, démarrée parfois suite à une rencontre avec Christian, toujours d’accord pour aider un petit garçon à préparer sa dissertation sur «le métier de pompier».

Aider, encore aider, toujours aider, cela explique aussi pourquoi il détenait son brevet de plongeur-pompier, faisait partie du GRIMP. Et de B-Fast. Seul pompier de la province, à l’époque, à en faire partie, il était parti en urgence aider les rescapés du Tsunami en Indonésie. En toute discrétion. Car aux grands discours, Christian Hayot préférait, et de loin, l’efficacité.

Il laisse derrière lui une épouse et deux enfants. Mais aussi de très nombreux amis et collègues. Tous accablés par le chagrin.

N.LD

 

Les commentaires sont fermés.