UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

13/09/2015

faits divers 9 septembre

FAITS DIVERS 9 SEPTEMBRE 10 heures

 

E411 TRAVAUX ENTRE TRANSINE ET LIBRAMONT

Une voiture percute un camion tampon

Une violente collision s’est produite vers 9h sur la E411 à l’entrée des travaux d’élagage par une société privée. Un balisage avait été effectué par la société qui s’était aussi pourvue d’un camion tampon. La voiture s’est jetée sur le véhicule tampon de sécurité. Les secours ont été appelés, avec une fumée sortant de la voiture. Les pompiers et ambulanciers de Saint Hubert se sont rendus sur place entre Transine et Libramont et ont constaté que le chauffeur était sorti de sa voiture et n’était pas blessé. D’autre part, les fumées dégagées par la voiture étaient simplement les poussières dégagées par l’airbag. Les pompiers ont ajouté un autre balisage de sécurité par précaution, le temps de l’enlèvement du véhicule incriminé.

 

ENTRE PALISEUL ET OFFAGNE

Sérieusement blessé dans la cabine de son camion.

Le chauffeur d’un poids lourd a perdu le contrôle de son camion entre Paliseul et Offagne mercredi matin à 4h05.

Le chauffeur a fait une embardée qui l’a conduit contre des arbres avant de se retrouver sur le flanc le long du chemin.  Très sérieusement blessé, le chauffeur du camion a du être désincarcéré  par les pompiers du SRI de Paliseul avant d’être hospitalisé par les ambulanciers de Paliseul à la clinique de Libramont après avoir reçu les soins du SMUR.

 

BERNIMONT

Alerte au gaz

Un camion transportant du gaz est passé sous l’ancien pont SNCB à la rue Betrivaux à Bernissard vers 13h. Le lourd véhicule était trop haut pour passer sous le pont et la cuve de gaz du camion a percé quand les coupoles ont été abimées en passant sous ce pont. Très vite les pompiers de Neufchâteau sont intervenus avec la Protection Civile de Libramont en préalerte.  Aucune évacuation n’a été nécessaire, la fuite de gaz se faisant en pleine campagne. Au niveau policier, plucieurs brigades de police de Libramont ont été dépêchées sur place par sécurité. L’affaire suit actuellement son court et un colmatage est en cours sur le camion pour endiguer la fuite.

 

GEDINNE

Des messes à plus de 300 euros.

Pour la première fois, le conseil communal de Gedinne,, en sa séance de septembre, a fait valoir son nouveau droit de tutelle sur les budgets et comptes de fabriques d'église et ce selon les nouvelles directives de la Région Wallonne.

Les budgets des fabriques d'église de Rienne et de Willerzie ont donc fait l'objet d'une étude attentive par les services financiers de la commune; c'est ainsi que sur base du rapport conjoint de la directrice générale et du directeur financier, les budgets des deux fabriques ont été réformés par le conseil communal (vote à l'unanimité).

Mais qui dit budgets réformés ne veut pas dire budgets refusés.

Ces budgets ont été réformés, c'est-à-dire corrigés principalement pour des raisons techniques et pour quelques points des raisons administratives (documents justificatifs absents).

Pour le reste, en suivant le rapport des directeurs générale et financier, les conseillers ont demandé aux fabriciens d'éventuellement revoir à la baisse les contrats des différents postes de la fabrique (sacristain, chantre, ...) et cela au regard et en fonction du nombre de messe par semaine.  Et cela afin de les faire coller avec la réalité d'aujourd'hui; à savoir par exemple à Willerzie: 1 messe par semaine.

Egalement, les conseillers demandent aux fabriciens de réfléchir à la possibilité de réinjecter dans les budgets de leur fabrique d'église, les capitaux repris dans les comptes de ces fabriques; et de non plus les replacer alors que ces capitaux pourraient alléger l'intervention communale (+/- 180.000 €/an pour l'ensemble des douze fabriques d'église de la commune de Gedinne).

Comme l'a signalé l'échevin Marchal, les conseillers ont vécu un moment "historique" car cette nouvelle tutelle de la commune sur les budgets et comptes des fabriques d'église impose une analyse communale plus pointue de ceux-ci...

Si on tient compte de l’intervention  communale, a expliqué le bourgmestre Massinon lors du conseil, on découvre par exemple, pour la fabrique d’église de Willerszie, avec une messe par semaine, que le cout de la messe hebdomadaire dépasse les 300€.

le conseil communal a donc souhaité, autant que faire se peut, que tous ces chiffres soient revus à la baisse.

 

Les commentaires sont fermés.