UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

18/01/2015

PROV LUX POLICE SECURITE

province du Luxembourg – Sécurité


Pas de menaces directes envers

nos policiers

Dans les différentes zones de police locale,

la vigilance reste de mise

Toutes les zones de police du pays sont sur le qui-vive en raison de la hausse du

niveau d’alerte pour la protection des policiers à trois sur une échelle de quatre,

suite aux opérations anti-terroristes menées à différents endroits du pays jeudi.

Dans nos zones de police aussi, la vigilance a été renforcée et des mesures sont

d’application pour renforcer la sécurité du personnel.

Les opérations anti-terroristes qui se sont déroulées à divers endroits du pays jeudi ont

poussé l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace a en effet relevé le niveau

d’alerte pour les forces de l’ordre et la communauté juive. Il est désormais de 3 sur une

échelle de 4. Le niveau d’alerte pour la population reste à 2.

Dans nos zones de police aussi, les mesures de vigilance ont été renforcées. Ce vendredi, une

réunion s’est tenue rassemblant l’ensemble des Directeurs Coordinateurs (DIRCO) et des

Directeurs Judiciaires (DIRJU) de la province. Les responsables des zones de police y ont

discuté des mesures à mettre en place dans leurs zones respectives.

1 Zone

Sud-Luxembourg

On le sait, la zone Sud-Luxembourg -frontalière avec le Grand-Duché et la France- n’est pas la

plus calme de la province. Et si la police a réussi à y effectuer déjà un certain «nettoyage», la

vigilance est constante. «Nous n’avons reçu aucune menace directe», nous indique le

commissaire divisionnaire Marc Arend. «En matière de sécurité, nous sommes attentifs à tout,

tout le temps.» La protection du personnel est une des priorités du chef de corps qui lors de

son entrée en fonction avait été effaré de constater un manque de gilets pare-balles. Tout

cela a bien changé. «Tout le personnel dispose du matériel nécessaire pour être protégé. Pour le

reste, disons que nous faisons ce qu’il faut, et même parfois un petit peu plus…»

2 Zone

Gaume

Si le personnel n’a pas reçu de menaces spécifiques, la zone de police compte bien mettre en

place des mesures qui s’alignent sur les indications du parquet fédéral. «Dès ce soir (lisez

vendredi soir, NDLR), nous allons mettre ces mesures en application. Soit un renforcement des

forces sur le terrain. On demande aux agents de ne jamais intervenir seul mais d’être à deux ou à

trois. Un regroupement des agents dans les postes de police est aussi prévu», commente le

commissaire Bastin.

3 Zone Arlon-Attert-Habay

-Martelange

Une zone frontalière avec le Grand-Duché, proche de la France, traversées par deux grands

axes routiers (E411 et N4) qui a sur son territoire une prison, un tribunal de première

instance, une synagogue, un lieu de culte musulman… «Nous n’avons reçu aucune menace»,

souligne le chef de corps Joseph Haan. «Mais nous sommes très attentifs et très prudents,

notamment par rapport à tout ce qui pourrait se produire en France.» La sécurité du personnel

est prioritaire. «Le matériel est en ordre, évidemment. Nous avons d’ailleurs remplacé voici peu les

gilets pare-balles, comme cela était prévu.» Quant à savoir si des mesures particulières sont

prises à l’égard des lieux de culte, le commissaire indique «que vous devez comprendre que je

ne peux pas répondre à cette question. Mais ce qui doit être fait, est fait. Tout est mis en œuvre

pour assurer la sécurité de tous.»

4 Zone

Centre-Ardenne

Ici, comme dans les autres commissariats de la province, on compte également s’aligner sur

les recommandations faites au niveau national. «Nous allons vous confirmer à ce qui a été dit à

l’échelle nationale», s’est contenté de confirmer le commissaire Remy.

5 Zone

Semois et Lesse

La hausse du niveau d’alerte est prise très au sérieux dans la zone. «J’ai déjà pris des mesures

jeudi soir», souligne le commissaire divisionnaire Vincent Léonard. «Mais ce sont sensiblement

les mêmes d’une zone à l’autre. Dans la nôtre, nous avons décidé de fermer les postes où

travaillent un ou deux agents de proximité et de les regrouper dans des postes plus importants,

pour faciliter la sécurité du personnel.» Concrètement, seuls les postes de Bouillon, Tellin, Bertrix

et Saint- Hubert restent accessibles au public. «Nous avons aussi renforcé les équipes

d’intervention présentes sur le terrain. Qui dispose de tout l’équipement nécessaire. Chaque

membre des équipes d’intervention porte à chaque fois un gilet pare-balles individualisé.» Une

attention particulière est également portée aux agents de proximité, à qui il est demandé de

limiter les interventions sur le terrain. Ici aussi, il est recommandé aux policiers de ne pas se

déplacer seuls.

6Zone

Famenne-Ardenne

La zone de police famennoise n’a elle non plus reçu aucune menace concernant le personnel

ou les bâtiments. «Nous suivons les mesures prises au niveau national, suite aux menaces

d’ordre général lancées à l’encontre des policiers et des bâtiments de police», indique le

commissaire divisionnaire Marcel Guissard. Qui signale toutefois que des mesures plus

spécifiques sont appliquées au niveau de la zone de police depuis ce vendredi. «Ce sont des

mesures temporaires, mais destinées à assurer une sécurité optimale. Nous allons notamment

adapter les modalités d’accueil en conséquence

UN DOCUMENT DE Mélodie Mouzon et Nicolas Léonard

Les commentaires sont fermés.