UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

05/11/2014

FAITS DIVERS 5 NOVEMBRE 2014

 

TRANSINE

Feu de cuisine

C’est à la rue des hêtres que les pompiers de Saint Hubert ont été appelés pour un feu de bâtiment mercredi fin d’après midi. Les voisins ont appelé les secours en l’absence des habitants. Les pompiers sont entrés pour éteindre un feu de cuisine et soufflé la fumée qui s’était propagée dans l’immeuble. Au dépârt des pompiers, ce sont les policiers qui ont continué la surveillance du bâtiment, toujours vide d’occupants.

 

BELLEFONTAINE (GEDINNE)

Fausse alarme

Une alarme défectueuse a appelé les pompiers de Gedinne dans un bâtiment réservé à des groupes scouts à 7h15.

 

NEUFCHATEAU

Voitures tamponneuses

Un accident entre deux véhicules s’est produit au carrefour « Les mille puces » sur la N40. Une voiture a freiné pour un gibier et la voiture suiveuse a percuté la première. Trois blessés légers habitant la région ont été transportés, deux par les ambulances de Neufchâteau et un autre par la croix rouge de Libramont. Un balisage de sécurité a été nécessaire pour sécuriser les lieux et un nettoyag de route a terminé la mission des pompiers, après enlèvement des véhicules incriminés.

 

 

 

AUBANGE

Perte de contrôle

Une sortie de routed’une voiture seule en cause s’est produite à la bretelle d’accès de la A28 en venant d’Athus. La vooiture s’est jetée contre un poteau d’éclairage, qui n’a pas été cassé. La dame qui pilotait le véhicule a été légèrement blessée et n’a pas souhaité être transportée. Les pompiers et ambulanciers d’Aubange sont intervenus avec la police de la route.

 

OURTHE

Au feu à la scierie Schmitz

Il y avait le feu dans une chaudière à sciure à la scierie Schmitz à Ourthe vers 11h. Le feu était dans la vis san fin conduisant au gros silo de copeau. A l’arrivée des pompiers de Vielsalm, les ouvriers avaient injecté de l’eau dans la vis san fin à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Les pompiers ont terminé le travail en arrosant et en dégageant les sciures et copeaux noircies par le feu jusqu’à parvenir aux copeaux non touchés par les flammes.

 

Les commentaires sont fermés.