UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

10/08/2014

TORNADE A MANHAY

Bâchage et nettoyage après la tornade

DOCUMENT ET PHOTO DE NADIA LALLEMANT

Ce week-end, les pompiers ont poursuivi le travail de stabilisation des habitations

 

Samedi matin, après une courte nuit, les pompiers d’Érezée ont poursuivi seuls le

travail entamé la veille avec l’aide de leurs collègues de Houffalize, de Vielsalm et

de la protection civile. Sur place, les dégâts sont en effet nombreux.«Vendredi

soir, nous avons paré au plus pressé, explique un pompier. Les habitations dont

le toit, ou une partie de celui-ci, s’était envolé ont été bâchées en priorité. Les

voiries obstruées par des arbres ont été dégagées.»

 

Tornade 2.JPG

Toute la journée, le bâchage et le déblaiement se sont poursuivis.

toits Bâchés deux fois

Certains toits ont d’ailleurs dû être bâchés une deuxième fois car la toile, fixée

dans l’urgence, n’avait pas tenu à cause du vent. Les branchages, bois, ardoises, et

autres débris ont été enlevés des accotements.

En fin d’après-midi, ces travaux de stabilisation n’étaient pas encore terminés. Et

les pompiers de Érezée ont alors pu compter sur leurs collègues de Houffalize,

venus en renfort avec du matériel. Notamment un élévateur.

Il faut dire qu’une dizaine de travaux de mise au sec des habitations et de

déblaiement devaient encore être effectués, principalement à Grandmenil, et, dans

une moindre mesure, à Lafosse.

 

«Les pompiers ont parfaitement géré la situation et il n’a pas été nécessaire

d’enclencher le plan catastrophe, se réjouit le bourgmestre Robert Wuidar. La

solidarité a joué: j’ai reçu une quinzaine d’appels téléphoniques. Des

propriétaires de gîtes et de chambres d’hôte ont proposé d’héberger les sinistrés

mais ceux-ci ont décidé de passer la nuit chez eux.»

Les sinistrés ont pu compter sur l’aide précieuse de leurs voisins, amis et familles.

Ainsi, dans la famille Denotte, une quinzaine de personnes ont donné un coup de

main à Joseph, le papa.

 

«Dans ma pelouse, plusieurs arbres ont été cassés par la tornade. La toiture de

l’abri de jardin s’est envolée. Les amis et la famille sont venus tronçonner les

arbres et effectuer le bâchage pas pris en charge par les pompiers. Ce soutien

me fait chaud au cœur.»

Chez la famille Kausek, la toiture de l’habitation, où des chambres d’hôtes ont été

aménagées, a été partiellement endommagée.

Le bâchage rapide a permis d’éviter les entrées d’eau.

Par contre, le toit de l’annexe, où une salle de jeux a été aménagée, ne sera pas

réparé dans l’immédiat, car ces travaux n’ont pas été jugés prioritaires.

«L’assureur passera lundi pour chiffrer les dégâts. Nous espérons être

indemnisés», souffle la mère de famille.

Le bourgmestre Robert Wuidar, pour sa part, envisage d’introduire une demande

au Fonds des calamités.

Les conditions météo ne devraient pas varier dans les prochains jours. Et chez

certains riverains l’inquiétude perce. Certains redoutant en effet l’apparition de

nouveaux orages.

NADIA LALLEMANT

Les commentaires sont fermés.