UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

30/07/2014

GRIMP INTERVENTION REUSSIE A HOTTON

grimp 10 grotte de hotton photo OlivierLeyder .jpgOlivier Leyder :

conseiller technique de zone au GRIMP à Arlon

 INTERVIEUW

 

grimp 10 grotte de hotton .jpggrimp 1 29 juillet 2014 .jpg

Quelles sont les origines du GRIMP ?

En 1997 le premier groupe Grimp se fait à Aywaille via Maurice Levaux un passionné d’escalade. Il a été se faire former au centre national français Grimp de Florac.

En 1998 un groupe grimp de 7 personnes se crée à Arlon sous les ordres de Francis Angonese qui est un passionnée de montagne et qui lui aussi a été se faire former chez nos voisin français car à ce moment-là aucune formation Grimp n’existe en Belgique.

De nos jours le Grimp est devenu zonal et compte 10 sauveteur (IMP2) opérationnel et 2 chef d’unité (IMP3) qui assume aussi la fonction de conseiller technique (CT). 1 CT coordinateur de province Diels Patrick et moi-même Leyder Olivier, CT de zone avec en charge les formations et la gestion du matériel.

Nous avons aussi plusieurs stagiaires et IMP1 (autonomie sur corde)

Nous faisons partie de différentes casernes de pompiers réparties sur la zone de secours Luxembourg.

Comment fonctionne le GRIMP ?

grimp 2 grotte de hotton .jpgLa spécialité Grimp permet d’intervenir en matière de reconnaissance et de sauvetage dans les milieux naturels et artificiels où les moyens traditionnels des sapeurs-pompiers sont inadaptés, insuffisants ou dont l’emploi s’avère dangereux en raison de la hauteur ou de la profondeur et des risques divers liés au cheminement.

Nous sommes toujours appelé en renfort pour les pompiers et à notre arrivé sur place nous nous mettons à leurs disposition.

Pour être opérationnel un sauveteur IMP2 ou un chef d’unité IMP3 doit avoir un minimum de 10 exercices sur l’année dont un de nuit. Ce qui n’est pas énorme vu la complexité de notre spécialité. Pour ma part je suis à plus de 45 exercices par an vue que je participe à l’encadrement de stage au centre de formation Grimp d’Aywaille (Province de Liège).

 Tout sauveteur ou chef d’unité doit aussi avoir réussi une évaluation technique par an correspondant à son niveau.

Pour les formations un IMP2 doit suivre 88h de cours avec examen à la fin du stage. Pour l’IMP3 ce sera 80h de stage avec toujours un examen.

Pour effectuer une intervention il faut un minimum de 5 personnes dont un chef d’unité.

grimp 3 grotte de hotton .jpg

Nous essayons de nous entrainer sur des sites bien diversifiés en vue d’être le plus performant possible lors de l’intervention réelle.

Intervention :

La plupart de nos missions sont des parapentistes à aller rechercher sur la cime d’un arbre. Ou bien de l’abattage d’arbre qui à la suite d’une tempête menace un bien et qui doit absolument se faire à l’aide de cordage. Nous avons déjà dû aller enlever un chapiteau qui a cause d’une grosse rafale de vent s’est retrouvé sur le toit d’une école.

grimp 4 grotte de hotton .jpg

Mais il est vrai qu’une mission comme celle de ce lundi est plutôt rare surtout vu l’endroit où se trouvait la victime.

Il faut savoir en tant que chef d’unité s’adapté à tous les milieux pour pouvoir assurer l’évacuation de la victime dans des conditions médicale et de sécurité optimal.

 

Mission Grotte de Hotton et Situation à l’arrivée du chef d’unité ( Leyder Olivier CT Zone): 

Lundi 28 juillet 2014 à 16h03, le GRIMP a procédé à l’évacuation d’un homme âgé d’une trentaine d’année ayant fait une chute dans un escalier d’une grotte et ayant une fracture de jambe.

grimp 5 grotte de hotton .jpg

Les pompiers n’ont pu remonter le blessé ?

Le blessé se trouve 60m sous terre, il a été médicalisé par le SMUR de bras-sur- lienne et se trouve déjà dans une barquette Ferno (NDLR : civière de montagne) amenée sur place par les pompiers d’Erezée et  surveillé par deux ambulanciers.

A notre arrivée, l’ Adjudant Sevrin du poste d’Erezée nous a présenté la difficile situation évacuation du blessé qui devait resté en situation horizontale, par un escalier métallique étroit et très glissant.

grimp 6 grotte de hotton .jpg

Comment avez-vous pu remonter le blessé ?

Une paroi verticale de 30m se trouve à proximité du blessé et permettrait une remontée sur un niveau supérieur où un brancardage est possible pour accéder à un ascenseur de sortie.

Mais, pour réaliser cette manœuvre, une technique de secours en parois avec un sauveteur qui accompagne la civière lors de toute la remontée a été décidée. Deux cordes assureront la remonté de la civière avec donc deux postes de traction qu’il va falloir dévier de l’axe principale en vue de l’étroitesse de l’endroit où l’on se trouve.

grimp 7 grotte de hotton .jpg

La manœuvre très fluide a permis de remonter la victime au bout de 1h15 d’intervention.

 

 

              

grimp 8 grotte de hotton .jpg

  Je me réjouis d’une très bonne coordination entre les pompiers et le GRIMP avec  une bonne réaction du chef d’intervention pompier sur place qui déclenché l’équipe GRIMP.

grimp 9 grotte de hotton .jpg

 

Si vous ne connaissiez pas le GRIMP,

(Groupe d'intervention en milieu périlleux)

vous voilà maintenant devant une situation explicite

de ces hommes

qui arrivent souvent les derniers au rendez vous de ...

l'impossible.

Commentaires

Très bel article... merci de pouvoir faire connaitre notre spécialisation...

Écrit par : Olivier | 30/07/2014

Les commentaires sont fermés.