UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

15/06/2014

Bure émotion et commémoration

UNE PLAQUE POUR AUGUSTIN VICTIME DE LA ROUTE A 7 ANS

Près de 200 personnes se sont réunies  à Bure au vieux chemin de Grupont pour inaugurer un panneau commémoratif pour un petit garçon de 7 ans, mort dans un accident de la route.

C’était le 7 avril que le tragique accident est arrivé, dans une rue tranquille où il ne se passe pas souvent quelque chose. « Ce jour là, a commenté de bourgmestre J-P Magnette, restera à tout jamais gravé dans ma mémoire. Quelle tristesse, quel sentiment d’impuissance, quel désarroi, face à ce drame. Mais le temps passe et vient alors le moment du souvenir … »

Tous ensemble, une foule rassemblant près de 200 personnes a sorti ces mouchoirs et a pleuré ce drame avec la famille, les voisins et amis, mais aussi cette association « Parents d’enfants victime de la route » venue de Jette avec ce panneau, accompagné d’autres parents qui ont subi le même sort. Un panneaau qui rappellera à jamais que le 7 avril 2006, le petit Augustin a perdu la ville, à l’âge de 7 ans.  « Qui peut mieux comprendre la détresse  d’une famille, qu’une autre qui a vécu pareil drame ? Merci à cette association pour toutes les actions qu’elle mène pour aider tous ces parents d’enfants victimes de la route (PEVR). »

LE PEVR

Environ 1800 personnes, issues de 650 familles ont été accueillies par le PEVR. C’est 40% des familles belges qui sont concernées par la perte d’un proche dans de telles circonstances (source IBSR).  Le nombre de tués sur les routes a diminué ces vingt dernières années et le travail pour améliorer la sécurité reste important. Des bénévoles, encadrés par des professionnels s’investissent avec leur cœur, avec leur histoire et leur courage pour remplir les missions du PEVR. Il est fondé sur la conviction qu’un parent qui a vécu pareil drame est le mieux à même de comprendre un autre parent qui a lui aussi perdu un enfant dans un accident de la route.

A Bure, on s’est exprimé avec cette reconnaissance qui aide les familles à sortir de leur isolement émanant de cette solidarité  entre les familles frappées.

 

Une question parmi les autres : « Pourquoi la voiture en marche et Augustin se sont- ils retrouvé là, au même endroit, au même moment ?

Les commentaires sont fermés.