UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

29/12/2013

4 incendies volontaires a Sainte Cécile

NUIT DE FOLIE A  SAINTE CECILE AVEC DEUX HANGARS ET DEUX MAISONS EN FEU

4 incendies volontaires à Sainte-Cécile

blog daverdisse,incendie,sainte-cécileNUIT DE FOLIE A  SAINTE-CECILE : DEUX HANGARS ET DEUX MAISONS EN FEU

 

L’incroyable s’est produit à Sainte-Cécile  cette nuit avec 4 incendies pratiquement en même temps. D’abord un hangar contenant plus de 130 bêtes et une maison en feu, suivi d’un autre hangar contenant une dizaine de bêtes et du matériel et une maison contre laquelle brulait une boule de fourrage.

 

blog daverdisse,incendie,sainte-cécile 

blog daverdisse,incendie,sainte-cécile

 

L’adjudant Christian Rosière des pompiers de Florenville a d’abord été appelé pour un hangar agricole en feu à Sainte Cécile à 0h50. En se rendant sur place, l’équipe des pompiers a été arrêtée par une maison en feu 200 m avant le hangar agricole, d’où obligation de se partager dans un premier temps.

Côté hangar, 130 bêtes se trouvaient à l’intérieur  ainsi que du matériel agricole. Les bêtes ont pu être évacuées dans les champs voisins. Le machines, dont un tracteur et une moissonneuse sont restés dans le feu. Dans la maison voisine  qui brulait, on y découvrait deux citernes à mazout, des bombonnes de gaz et un stock de bois, mais elle était en transformation et inhabitée.

Des renforts ont été appelés et deux citernes sont venues  de Bouillon avec une autopompe ainsi que deux citerne de Bertrix. De Florenville, deux autopompe, une citerne, un élévateur et une ambulance étaient à ce moment sur place qui devait plus tard, au vu des nouveaux faits, être rejointe par une seconde ambulance venue de Bouillon par sécurité.

Pendant que les hommes du feu combattaient les deux sinistres, une seconde ferme s’est mise à brûler a environ 200 m à vol d’oiseux, à l’autre bout de Sainte Cécile, avec cette fois une dizaine de bêtes à l’intérieur, ainsi que des machines agricoles. Les bêtes ont pu être évacuées.

Et pour corser l’histoire, comme on n’en voit que dans les films, une maison découverte avec une boule de foin en feu contre la façade, mais dont l’incendie a pu être très vite évité par le propriétaire Emile Poncin, qui a poussé la boule afin qu’elle soit hors de portée de sa maison. Cette maison à la balle de foin et les deux hangars appartiennent à la famille Poncin Emond de Sainte Cécile. La maison d’habitation contre laquelle la balle de fourrage en feu se trouvait, n’a pas subi de dégâts. Le grand hangar qui fait environ 35m de long sur vingt mètres de large brulera certainement plusieurs jour, en raison du fourrage d’hiver se trouvant à l’intérieur avec les machines agricoles qui ont été complètement sinistrées Dans l’autre, plus petit, les bêtes ont pu être évacuées, et le forrage a également brulé

En ce qui concerne l’autre maison en feu (à l’arrivée des pompiers pour le premier hangar), elle est inhabitée et transformée par une personne de nationalité flamande, qui travaille dans une autre ferme.  Là, le garage est détruit ainsi qu’une partie de la toiture.

L’adjudant Christian Rosière, qui a géré les incendies de mains de maître, remercie tous ses pompiers et policiers pour les efforts et le travail effectué, il tenait à le signaler. La bourgmestre de Saint Cécile s’est aussi rendue sur place.

Personne n’est dupe dans cette histoire, et ce ne sera pas un secret que d’expliquer l’arrivée de la police de la zone Gaume, avec tout l’effectif nécessaire pour mener à bien cette enquête. Le labo devrait arriver dans la journée.

 

LA PEUR S’INSTALLE A SAINTE CECILE

La ferme d’Emile Poncin appartient maintenant à sa fille, et tous y  travaillent en famille. Depuis peu, sa fille Sylvie et son mari habitent à proximité du gros étable.

Emile, le papa : « Cela s’est produit vers une heure moins le quart du matin pour le premier hangar. Ma fille est intervenue et a libéré les 120 bêtes qui se trouvaient à l’intérieur avec les pompiers lorsqu’ils sont arrivés »… « Par après, une balle de foin que j’avais ramené pour soigner les bêtes demain matin, était en feu, contre ma façade. Je l’ai poussée plus loin pour écarter un nouvel incendie.» Emile ne comprend pas, car il ne se connait pas d’ennemis.

Marie, voisine des lieux, a bien entendu des bruits vers 1h du matin. Elle a vu des gens qui passaient. «  Quand J’ai pris connaissance des incendies, j’ai pris peur car la maison que je loue appartient aussi à la famille Poncin »… « La maison voisine brulait également et on  m’a demandé de sortir de chez moi, probablement par précaution. »

Quelques encablures plus loin, à proximité du second étable incendié, Dominique, une voisine des lieux : « Ce sont des gens corrects, honnêtes et travailleurs. Il n’y a rien à redire. Leur fille venait de fêter Noël dans leur nouvelle maison, à proximité du gros étable sinistré. Ici, c’était entre 3h30 et 4h que j’ai vu cette fumée qui se dégageait avec sur place les pompiers qui étaient déjà au travail »

Des groupes se forment à proximité des foyers dont le fourrage continue de bruler. Auguste, le beau frère d’Emile parle d’incendie criminel, assis dans sa camionnette, en  répondant à tous ses amis. Un d’entr’eux rappelle que l’an dernier en septembre 2012 vers 23h, le village avait déjà vécu des faits identiques : « deux petits feux de tas de bois s’étaient déclarés, suivi d’un feu de façade et d’un feu de poubelle, tandis qu’un petit camion était incendié un peu plus loin. »  Un autre rappelle des boules de chêne qu’on a tenté de bruler chez l’ébéniste avec des allumes feu.

« Cette ligne de chemin de fer qui traverse le village de Saint Cécile, à chaque fois à proximité des foyers d’incendie », a retenu un homme qui ajoute que « tous les incendies se trouvent dans l’axe du trajet de la ligne de chemin de fer, un piste à suivre » termine-t-il.

La ligne SNCB aurait-elle tracé le chemin conduisant aux incendies ? C’est ce qui ressortait des conversations, au vu et au su de tout ce qui s’est produit cette nuit dans un petit village, où la peur s’installe de plus en plus.

Les commentaires sont fermés.