UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

19/10/2013

100 ans de mutuelle Saint Hubert

 

 

100 ans de mutuelle socialiste 

au Palais Abbatial de saint Hubert

D'abord quelques images

Mais aussi un album photo à regarder :

"100 ans de mutuelle socialiste"   VOIR EN ANNEXE

 

100 ans de mutuelle (1).JPG

  

100 ans de mutuelle (15).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (16).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (19).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (24).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (45).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (52).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (55).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (54).JPG

 

 

100 ans de mutuelle (56).JPG

 

Voyez aussi en annexe

l'album photo

100 ans de mutuelle socialiste

 

QUELQUES MOMENTS FORTS:

 

 

GABY RONGVEAUX PRESIDENT

 

 

100 ans de mutuelle (28).JPG

La mutuelle socialiste du Luxembourg est une pierre précieuse dans un écrin de solidarité Plus de 140 collaborateur, 95.000 affiliés, 24 agences de proximité réparties sur la province et dans lesquelles vous trouvrez  des conseillers mutualistes, des assistants sociaux, des prestataires de soins, des médecins conseil, du matériel paramédical en prêt ou en vente.

 

Il faut maintenir cette proximité. C’est pourquoi nous investissons dans de nouveaux locaux à Barvaux, Virton et wellin et avant à Arlon, Jamoigne, Houffalize.

 

« Notre engagement est d’innover dans une mutualité proche des besoins et des attentes des citoyens de notre province ». 300 collaborateurs actifs sur le terrain.

 

Ce qui nous anime au quotidien : l’engagement dans la société, la solidarité, l’innovation, le respect de l’individu, la proximité, le service et la qualité.

 

 « La pierre est toujours aussi précieuse, mais son écrin est bien fragile. La solidarité d’hier et d’aujourd’hui sera-t-elle encore celle de demain ? Regardons en arrière, vivons le présent, pour construire l’avenir !

 

PHILIPPE COURARD

 

 

100 ans de mutuelle (25).JPG

Merci aux anciens qui ont créé cette mutuelle.

 

Ce sont les ouvriers de l’époque qui ont fait naître le principe de la solidarité

 

Maintenir cette mutualité est un travail au quotidien

 

Réformer l’importance des démarches administratives pour les personnes handicapées. Elles sont 600.000 à être touchées en Belgique
Les délégués peuvent informer pour aller plus loin et plus vite

 

« Elle doit rester forte comme elle l’a toujours été »

 

BERNARD CAPRASSE

 

 

100 ans de mutuelle (26).JPG

« Vous êtes depuis 100 ans au service de la solidarité. J’ai visité tous les CPAS de la Province et je me suis trouvé face à de terroibles situations sur la plan humain. »

 

85% des plus de 75 ans sont victimes de 3 maladies chroniques. D’ici 5 ans, tout sera doublé et ce sera un très important défi. Il faudra maintenir ces gens le plus longtemps possible chez eux, c’est fondamental et pour ce fire, il faut maintenir ce bien social qu’est leur mémoire. 4.200.000€ seront transférés, cela représente plus de 40 années de budget provincial.

 

Que va-t-on faire quand on sait que la région wallonne n’a pas de moyen en expansion.

 

Pour moi, la sécurité sociale est une lé de voute qui nous empêchera d’être face à la révolte. Que ces choix soient sauvegardés.

 

JEAN LUC HENNEAUX

 

 

100 ans de mutuelle (12).JPG

 

Jean Luc Henneaux : « Je suis heureux et honoré d’avoir reçu cette invitation.

 

 

 

Quel clin d’œil à l’Histoire avec ce chapiteau dressé grâce au Palais abbatial. C’est

dépasser le clochers et regarder vers l’avenir. »

 

La belle époque (vers 1914) c’était pour les riches. Quelles différences pour les fondateurs de la mutuelle car il ne faisait pas bon être socialiste, mais le mouvement était lancé. C’était Zola, Jean Jores, vandervelde, vanackère …

 

« C’est depuis ces sources que se défilent les meilleures conditions humaines ».

 

JACQUES DEVILLERS

 

 

100 ans de mutuelle (31).JPG

Face à ces paroles que nous avons tous entendues, je suis fière de travailler à la mutuelle socialiste de Saint Hubert, fière de travailler avec vous tous, fière des administrateurs bénévoles,  fière d’avancer dans ce projet social.

 

Beaucoup de Pays nous envient.

 

Une hospitalisation de 2012, qui coûte 5.287€ c’est 4131€, soit 91,4% de remboursés et 456€ à charge du patient. Qui pourrait encore payer une teelle somme, sans intervention de la solidarité ?

 

Les défis restent majeurs et beaucoup risquent d’être remis en question.

 

UN TROUBLE !

 

« Face à l’UNMS, le tribunal de Bruxelles nous a donné 4 fois raison. Il est regrettable et déplorable que certains n’aient toujours pas compris ! »

 

DISCOURS DU BOUGMESTRE JEAN LUC HENNEAUX

Chers amis,

Je dois vous dire mon bonheur d’être présent ici, au cœur de Saint-Hubert, pour partager avec vous 100 ans d’histoire des mutualités socialistes de la province de Luxembourg.  Je considère comme un grand honneur l’invitation que vous m’avez adressée.

 

100 ans de mutuelle.JPG

Quel magnifique clin d’œil à l’histoire que ce chapiteau dressé dans la cour d’honneur du palais abbatial, certes patrimoine exceptionnel, mais aussi symbole de l’ancien régime.  Il fallait oser.  Ce faisant vous avez démontré que l’esprit créatif des fondateurs des mutualités socialistes du Luxembourg habite encore ses gestionnaires actuels.  Il faut savoir dépasser les clichés et regarder vers l’avenir. 

Je m’imagine ici, en 1913, dans une petite bourgade ardennaise partagée entre ruralité et industrie.  La vie n’est pas facile.  Certes, on ne meurt plus souvent de faim mais personne n’est à l’abri des accidents de la vie.  La belle époque c’était pour les riches ; pour les autres tant pis.  Des braves, des audacieux ont donc pris l’initiative de créer une ou plutôt des mutuelles.  Partant du principe de la solidarité elles permettaient au malchanceux d’être secourus par ceux qui avaient la chance d’être en bonne santé ou, simplement, de travailler.  J’imagine les difficultés qu’on du rencontrer les fondateurs de la mutuelle dans une société profondément rigide et où les valeurs conservatrices pensaient encore pouvoir régir l’ensemble de la société.  Disons-le franchement, il ne faisait sans doute pas bon d’être socialiste ou mutuelliste à cette époque dans une région comme celle-ci.

 

100 ans de mutuelle (2).JPG

Mais le mouvement était lancé, et il ne s’arrêtera jamais.  Je ne peux m’empêcher de l’associer aux mouvements qui ont suivis les deux guerres mondiales et qui ont conduit au suffrage universel.  Dans la souffrance, les hommes forts se lèvent et, paradoxalement, c’est leur ombre qui illumine la race humaine.Ils sont de la trempe des Emile Zola, Jean Jaurès ou, chez nous, Emile Vandervelde et Achille Van Acker.  L’histoire ne les oublie pas.

Pas plus qu’elle n’oubliera ceux qui ont œuvré ici au bénéfice des plus démunis.  Ca c’est l’histoire sociale, celle des hommes qui ont soulagé la misère de leur condisciple.  Mais c’est une histoire tournée vers l’avenir car c’est dans ses sources que se dessine une meilleure condition humaine.  S’il faut savoir regarder derrière soi, c’est pour s’assurer que demain sera meilleur.  C’est dans cet esprit que vous avez organisé cette journée.  Je vous en remercie et vous en félicite. 

 

100 ans de mutuelle (12).JPG

La mutuelle socialiste du Luxembourg est ici chez elle.  Elle y a son passé et son avenir.

 

Discours Gaby Rongvaux Président

 

Pour moi, la mutualité socialiste est une pierre précieuse dans un écrin de solidarité. Ce bijou a su traversé les années … pour fêter aujourd’hui ses 100 ans. Raison pour laquelle nous sommes rassemblés aujourd’hui.

 

100 ans de mutuelle (6).JPG

Je ne vais pas faire un historique de notre mutualité, ni vous parler des errances de la sécurité sociale, cela sera développé par d’autres intervenants. Je vais vous parler de ce qu’est la mutualité socialiste du Luxembourg aujourd’hui.

C’est plus de 140 collaborateurs qui sont au service de la mutualité.

C’est plus de 95.000 affiliés, et ce nombre est en évolution constante depuis le début !

C’est aussi 25 agences de proximité réparties sur toute la province et dans lesquelles vous trouverez des conseillers mutualistes, des assistants sociaux, des prestataires de soins, des médecins conseil, ou encore du matériem paramédical en prêt ou à la vente.

Clairement, nous voulons maintenir cette proximité. C’est pourquoi nous investissons dans de nouveaux locaux : Hier à Arlon, Jamoigne Houffalize et dernièrement, à Barvaux, Virton, Wellin.

Notre engagement est d’innover dans une mutualité proche des besoins et des attentes de citoyens de notre province.

 

100 ans de mutuelle (10).JPG

La mutualité socialiste du Luxembourg, c’est aussi un réseau de partenaires : Au fil des jours pour les soins paillatifs, l’ ASPH, association socialiste pour la personne handicapée, 3 centres de planning familial et une antenne, les CSD Centrale de Services à Domicile, les femmes prévoyantes socialistes,  Netlux pour les titres services, 3 magasins d’optique point de mire, une consultation du centre de prévention du suicide « Une passe dans l’impasse ». Ces partenaires ne sont pas moins de 300 collaborateurs actifs tous les jours sur le terrain, dans le respect de chacun.

 

100 ans de mutuelle (16).JPG

Ce sont des services de qualités, reconnus par des profrssionnels, via la certification « ISO 9001 » par exemple, mais aussi et surtout par ses 95.000 membres ! Ce sont des remboursements, des vantages et des services qui garantissent « L’accès à la santé pour tous » à un prix solidaire.

 

100 ans de mutuelle (20).JPG

Les multiples garanties des valeurs qui nous animent au quotidien : L’engagement dans la société, la solidarité, l’innovation, le respect de l’individu, le proximité, le service et la qualité.

La pierre est toujours aussi précieuse, mais son écrin est de plus en plus gragile. La solidarité d’hier et d’aujourd’hui sera-t-elle encore celle de demain ? En ce jour d’anniversaire, regardons en arrière, vivons le présent, pour construire notre avenir.

 

100 ans de mutuelle (9).JPG

Gaby Rongvaux, président de la mutuelle socialiste du Luxembourg.

 

JACQUES DEVILLERS SECRETAIRE

Il me revient l’honneur et surtout le plaisir de terminer en tant qu’orateur la partie académique du centième anniversaire de notre belle mutualité.

 

 

 

 

100 ans de mutuelle (56).JPG

 

Je me dois d’essayer de faire la synthèse  de ce qui a déjà été dit en évitant les redites et donc ma courte  intervention sera relativement improvisée.

 

 

100 ans de mutuelle (5).JPG

 

Je ne peux cependant et avant tout cacher ma fierté de pouvoir travailler pour une institution comme la mutualité socialiste du Luxembourg et d’avoir fait un jour ce choix d’opter pour une carrière dans le mouvement social.

 

Ma fierté également de travailler avec un personnel compétent et motivé

en même temps qu’avec un ensemble d’a.s.b.l. qui sont là aujourd’hui avec nous et qui autant que la mutualité déploient au quotidien leur énergie ainsi que leur savoir-faire auprès de notre population en lui rendant d’innombrables services désintéressés.

 

 

100 ans de mutuelle (7).JPG

Ma fierté de pouvoir compter sur le soutien d’administrateurs bénévoles qui sont de véritables militants de la solidarité et qui s’investissent sans compter pour une mutualité qu’ils aiment presque  comme un de leurs enfants.

 

Ma fierté enfin de pouvoir construire. Pouvoir avancer dans le progrès social à travers la mutualité et son réseau associatif mais aussi à travers les relations privilégiées que nous entretenons aussi bien avec nos collègues des autres mutualités de la province qu’avec nos partenaires syndical et politique.

 

Ensemble, nous partageons les valeurs qu’a emportées la Solidarité depuis 100 ans jusqu’aujourd’hui et qui a permis l’assemblage petit à petit de notre sécurité sociale actuelle.

 

Notre mutualité est en effet un maillon d’un système de protection sociale que beaucoup de pays nous envient.

 

Que seraient les impacts d’une société sans sécurité sociale ? Un exemple suffit :

 

 

 

100 ans de mutuelle (13).JPG

 

En 2012, un séjour à l’hôpital coûtait en moyenne 5.287 €. L’assurance soins de santé obligatoire intervient pour un montant de 4.831 € (soit 91 ,4%) alors que le patient prend en charge les 456€ restants soit seulement 8,6 %.

 

 

 

Quel ménage pourrait aujourd’hui payer de sa poche de telles sommes sans intervention de la solidarité ? Les classes sociales les plus favorisées bien entendu qui ont les moyens nécessaires pour cotiser seules, comme dans bon nombre de pays, pour leur protection maladie individualisée avec sélection des risques.

 

 

 

Cette société duale là, nous n’en voulons pas.

 

 

 

Les défis restent majeurs si nous voulons demain que nos enfants puissent bénéficier comme nous des mêmes avantages. C’est aussi la raison pour laquelle nous avons voulu retracer notre passé. Beaucoup peut demain être remis en questions, que cela soit au travers d’élections bouleversant le paysage institutionnel du pays ou encore par la simple évolution sociologique de notre environnement. Nous apprenons par exemple dans la presse ce jour que le seul coût du vieillissement qui représente aujourd’hui 11 % du PIB grimperait à 16,7 % à partir de 2040 alourdissant la dette de plus de 300 milliards…

 

 

100 ans de mutuelle (14).JPG

 

Seul le maintien de la Solidarité interpersonnelle et intergénérationnelle permettra de trouver la solution à l’échelle de notre pays. Ne l’oublions pas au moment d’aller voter.

Enfin, je ne peux terminer sans évoquer les troubles qui entachent les relations actuelles entre notre mutualité et notre union nationale. Le tribunal de première instance de Bruxelles vient en effet de donner pour la quatrième fois raison à notre mutualité en condamnant en outre l’union nationale à des dommages et intérêts.

 

Il est déplorable que la justice ait encore dû réaffirmer que les mutualités sont autonomes et qu’une union nationale ne peut leur imposer un mode d’organisation particulier. Cela aussi c’est notre passé social qui l’a construit depuis 100 ans et il est regrettable que certains, enfoncés dans leurs ego et leurs certitudes ne l’aient toujours pas compris.

 

 

100 ans de mutuelle (8).JPG

Quoi qu’il en soit, nous ne bouderons pas aujourd’hui notre plaisir de savourer cette nouvelle victoire et bien entendu c’est avec plaisir que je vous retrouverai tout de suite pour célébrer dans la fête le centenaire de notre vieille dame.

 

Merci à tous !

 

Vive la mutualité !

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.