UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

31/07/2012

feu de maison avec panneaux photovoltaïques

WINENNE (BEAURAING)

Premier feu de maison avec panneaux photovoltaïques sur le toit pour les pompiers de Beauraing 

 

feu de maison et photo volt à Winenne (15).jpg

Les pompiers de Beauraing, accompagnés d’un renfort citerne venu du SRI de Gedinne, ont été appelés pour un feu de maison vers 9h15 chez Philippe Beaudry à la rue des déportés à Winenne. Ils ont fait face, pour la première fois, à un toit en feu, muni de panneaux photo voltaïques.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (27).jpg

Le lieutenant Léonard qui dirige le SRI parle d’un incendie accidentel qui a pris au niveau du grenier, avec des circonstances restées inconnues à la fin de l’extinction. « C’est la première fois que j’ai ce cas de figure, avec des photo voltaïques. Apparemment, l’électricité reste active entre les panneaux et l’onduleur, ce qui devient une zone dangereuse qu’on essaye de ne pas trop toucher. On attaque le feu en détruisant la toiture par l’intérieur afin de venir à bout du sinistre. A l’extérieur, ce sont les autos échelles et nacelles qui sont en action. Je pense que cela devrait arriver de plus en plus. »

 

feu de maison et photo volt à Winenne (34).jpg

Les dégâts sont importants, sur toute la toiture, le grenier et le premier étage, ainsi que des dégâts d’eau dans tout le bâtiment.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (35).jpg

Les pompiers y ont œuvré avec prudence en évitant de se positionner sur le toit. Difficile de savoir si le voltage y est fort et de quel taux.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (33).jpg

La société ORES a coupé l’électricité de la maison au poteau, sans toutefois maitriser l’électricité solaire du panneau à l’onduleur. Le docteur Mohimont, échevin de Beauraing, s’est rendu sur place.

 

Y A-T-IL DANGER POUR LES POMPIERS ?

Selon toute vraisemblance, il est plus que difficile de connaître les dangers à éviter par les pompiers en pareils cas. Personne ne sait expliquer à quoi chacun se risque, si ce n’est que tout varie en fonction de la lumière et du soleil pour arriver au même danger la nuit car le système reste sous tension, même s’il ne produit plus. Les sapeurs appliquent le règlement qui gère les installations électriques, par faute d’en savoir plus.

On sait également que l’école du feu de Liège se munirait de panneaux photo voltaïques pour réaliser des essais sur des panneaux qui feraient figure d’installation.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (31).jpg

Après recherches, la force électrique sortant des capteurs solaires seraient de l’ordre de 50 à 600 volts si les panneaux ne disposent pas de chacun un relais, ce qui diminuerait la charge à environ 50 volts si chaque capteur en possède un. D’autres encore avancent que si un panneau est abimé sur le toit, le circuit électrique devient nul.

 

 

 

feu de maison et photo volt à Winenne (19).jpg

Quoi qu’il en soit et de toute évidence, quand une maison est en feu, nos pompiers foncent bravement pour l’éteindre, sans réellement connaître le danger qui les menace.

Et dire qu’ils ne sont toujours pas reconnus comme métier à risque !

 

UN PROBLEME TOUJOURS PAS REGLE

Intervieuw de Marc Gilbert

 

Faut-il minimiser le danger ?

A l’heure actuelle, on ne connait pas le risque encouru. Il faut savoir qu’un pompier est décédé par électrocution en Allemagne et qu’un pompier de Flandre a failli aussi être électrocuté.

Comment connaître les risques ?

Dans le cadre de la sécurité, une étude a été demandée par le ministre Jean marc Nollet et c’est la société Vinçote qui a levé l’appel d’offre. Une collaboration est ensuite née avec les pompiers pour connaître les risques encourus. L’étude est là, bien existante et terminée depuis quelques mois, mais elle n’a toujours pas été divulguée au niveau des services d’incendie ni des installateurs. Il appartient donc à la société Vinçote de la sortir mais je crains que cela ne devienne une recommandation plutôt qu’une obligation. Il faut légiférer en la matière pour la sécurité du personnel intervenant.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (5).jpg

Sur une toiture recouverte de panneaux, on est toujours en contact avec le panneau lui-même, l’eau et l’électricité ne faisant pas bon ménage. Nous sommes face à de très hauts risques dont on n’a encore jamais tenu compte à l’heure actuelle, que ce soit en nuit comme en jour.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (16).jpg

 

Quelles mesures ?

 

Une série de mesures devraient être prises prochainement avec des consignes pour les installateurs pour qu'ils ne fassent pas n’importe quoi. Une règle de conduite devra être suivie. Il faudra trouver un système de coupure immédiate générale comme dans une installation électrique normale.

 

feu de maison et photo volt à Winenne (21).jpg

 

 

30/07/2012

FAITS DIVERS 30 JUILLET 2012

MARCHE

Feu de voiture

Une voiture était en feu  en face du 44 à la chaussée de l’Ourthe à marche lundi matin à 1h45. A l’arrivée des pompiers de marche, le bloc moteur était plein feu et le sinistre est total.

 

BURET

Un serpent dans un arbre

Pris dans un filet qui se trouvait dans un arbre à Buret, le serpent qui ressemblait à une vipère a été libéré par les pompiers d’Houffalize qui sont intervenus à la demande d’un voisin qui venait d’apercevoir l’animal. La couleuvre vipérine a été conduite chez un vétérinaire qui l’amis dans un vivarium, le temps qu’elle reçoive les soins nécessaires. Elle sera ensuite rendue à la nature.

 

VILLERS SUR SEMOIS

Voiture contre façade

Lundi matin vers 5h30, une voiture s’est jetée contre une façade à Villers sur Semois. Le chauffeur du véhicule était seul à bord et a reçu les soins des pompiers d’Etalle avant d’être transporté à la clinique d’Arlon

  

MARCHE

Feu de voiture

Une voiture était en feu  en face du 44 à la chaussée de l’Ourthe à marche lundi matin à 1h45. A l’arrivée des pompiers de marche, le bloc moteur était plein feu et le sinistre est total.

 

BURET

Un serpent dans un arbre

Pris dans un filet qui se trouvait dans un arbre à Buret, le serpent qui ressemblait à une vipère a été libéré par les pompiers d’Houffalize qui sont intervenus à la demande d’un voisin qui venait d’apercevoir l’animal. La couleuvre vipérine a été conduite chez un vétérinaire qui l’amis dans un vivarium, le temps qu’elle reçoive les soins nécessaires. Elle sera ensuite rendue à la nature.

 

VILLERS SUR SEMOIS

Voiture contre façade

Lundi matin vers 5h30, une voiture s’est jetée contre une façade à Villers sur Semois. Le chauffeur du véhicule était seul à bord et a reçu les soins des pompiers d’Etalle avant d’être transporté à la clinique d’Arlon

 

28/07/2012

100 scouts évacués à Bourseigne Neuve

Vendredi en début de nuit, une centaine de scouts Anversois ont du être évacués dans un  premier temps et ensuite relogés à l'auberge de Rienne.

Il était 23h15 quand l'alerte a été donnée chez les pompiers de Gedinne pour venir en aide à des scouts  qui se trouvaient dans des boues déferlant dans leur campement. Des tentes se sont trouvées envahies par des coulées de boue et concernaient dans un premier temps une quinzaine de scouts, victimes du ruissellement dù à l'orage, resté pendu longtemps au dessus de la région gedinnoise. les pompiers ont donc évacué les jeunes sinistrés vers la salle des fêtes de Rienne, tandis que le reste de l'équipe anversoise  restait sous tente en attendant d'autres décisions. Contacté par les pompiers, le bourgmestre Vincent massinon a décidé en commun acord avec les secours, dirigés par le lieutenant pascal Baijot, d'évacuer tout les scouts vers la salle des fêtes de Rienne en attendant le retour définitif en région anversoise, qui devait avoir lieu le lendemain matin.

Une fois tout ce petit monde relogé à la salle des fêtes, ce sont les tenanciers de l'auberge de Rienne qui sont entrés en action pour leur offrir des boissons chaudes, en guise de réconfort.

Samedi matin, c'était le retour vers Anvers en toute sécurité, après avoir vécu un début de nuit très mouvementé, qu'ils ne seront pas prêts d'oublier. 

Daniel.

ACCIDENT MORTEL A MESSANCY 28 JUILLET 2012

Un Français de Longwy se tue à Messancy

TEXTE ET PHOTO DE MARC DURANT


De nombreux accidents graves se sont déjà produits au "rond-point Shell" à Messancy.

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 0h30, il a, à nouveau, été le théâtre d'un accident mortel.

mortelmessancy.jpg

Un automobiliste de nationalité française, domicilié dans la région de Longwy, circulait de la France, en direction d'Arlon sur la route à quatre bandes. Au bas de la descente vers Messancy, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule, sans doute en raison d'une vitesse excessive.
Il semble que la voiture a d'abord touché avec sa roue avant droite la berme de droite avant d'être projetée à gauche dans un poteau indicateur de direction.
Le poteau a défoncé l'habitacle. Notre photo témoigne de la violence du choc.
Les pompiers d'Arlon arrivés sur les lieux n'ont pu que constater le décès du conducteur, seul à bord.
Le dépanneur André Reding, de Halanzy (Aubange) a enlevé l'épave de la voiture.

MARC DURANT 



 

27/07/2012

FAITS DIVERS 27 JUILLET 2012

 

SAINT MEDARD

Il perd son conteneur sur deux voitures

Un camion remorque a perdu le conteneur qu’il transportait à la grand rue à Saint Médard à 17h20. Le conteneur, qui transportait des déchets de sapins, est tombé en plein village sur deux véhicules en stationnement et s’est renversé. Personne n’étant à l’intérieur des véhicule, ni dans les parages, l’étonnant accident n’a pas fait de blessé.

 

CHAMPLON

Il tombe d’un château d’eau

Jeudi à 23h30, julien Billy, 30 ans, de marche est tombé d’un château ‘eau entre la Campagnette et Champlon Famenne. L’homme se trouvait sur le château d’eau avec des amis lorsqu’il s’est retrouvé au sol 4 à 5 mètres plus bas. Les pompiers et le VIM de Marche sont intervenus pour le transporter à la clinique de Aye, souffrant au moins d’une fracture du poignet. Le petit groupe était juché sur un de ces châteaux d’eau, genre Bunker, entourés et recouvert de terre et facilement accessible. Ils ont l’habitude de profiter de cette vue plongeante sur leur région en sirotant un verre entre amis.

 

 

ARLON

 

Pollution sur la Rulles

 

C’est au départ du tuyau de remplissage de la cuve à mazout d’un particulier qu’une pollution de plusieurs centaines de litres s’est produite à Habay la Vieille. Le tuyau a cédé et le mazout s’est répandu via la station d’épuration vers la Rulles. Branle bas de combat pour les pompiers d’Arlon et d’Etalle accompagnés de la protection civile de Libramont ainsi que de l’AIVE pour la station d’épuration. Le plus gros de la pollution a été enlevé à la station d’épuration, des barrages ont été placés en aval sur la Rulles, le tout réalisé par une vingtaine d’hommes qui étaient toujours sur place à 18h, face à une situation maitrisée.

 

 

 

MARLOIE

 

La foudre est tombée sur le FOREM

 

La foudre est tombée vendredi après midi au zoning à Marloie sur un bâtiment appartenant à IDELUX et qui était loué au Forem. La foudre a frappé la grosse cheminée de 8m de haut faisant 1m² de superficie, pour faire traverser le toit aux morceaux de cheminée, qui sont tombés sur les ordinateurs et le matériel informatique de l’école du Forem installés dans la salle de communication. Le matériel, ayant subi de gros dégâts, est abîmé et cassé. Les pompiers de Marche ont bâché le toit. Les ouvriers communaux sont intervenus pour établir un périmètre de sécurité en installant une zone interdite avec des barrières nadar.

 

GRAIDE

Faux feu de broussailles mais vrai feu de camps

Appelés pour un feu de broussailles jeudi soir à 21h55 à la rue de Gedinne à Graide, les pompiers, qui se dirigeaient vers un feu de camps, ont reçu un ordre d'annulation en cours de route. Le feu de camps n'avait vraisemblablement été signalé, comme il se doit.