UA-65621638-1 http://secourslux.blogs.sudinfo.be/ ok

17/02/2012

Jacques goijen expose à Bastogne

« ARDENNE TOUJOURS »

60 ŒUVRES DE L’ECOLE LIEGEOISE DU PAYSAGE (1880-1950)

A VOIR AU MUSEE  « EN PICONRUE » A BASTOGNE

Jusqu’au 18 mars à 18 heures (sauf le lundi)

Une exposition de jacques Goijen

 

Dans l’exposition qu’il présente actuellement au musée en Piconrue à Bastogne, Jacques Goijen expose une soixantaine d’œuvres venant des peintres de l’école Liégeoise du paysage. Ces tableaux qui datent d’entre 1880 et 1950 ont été réalisés par ces maîtres liégeois qui se sont dirigés vers l’Ardenne pour y trouver leur plaisir immortel. Preuve en est avec ces témoins de toute une époque, immortalisés sur la toile, à jamais.

« Mon cœur est à Saint Hubert au Palais Abbatial, mais je suis venu à Bastogne pour rejoindre ici aussi les amateurs de la haute Ardenne. » a précisé Jacques Goijen : « Ma présence ici à Bastogne se trouve sur les lieux même où ces peintres se sont inspirés, mais aussi pour les collectionneurs de cette même Haute Ardenne. »

Expo jacques Joigen bastogne fevr 2012 portrait et chapelle.jpg

Jacques Goijen a commencé par une expo à Vresse il y a une douzaine d’années, il s’est penché sur La Roche, la Semois, Vresse et le berceau des peintres, et s’est dirigé vers les meilleurs écrins, à la rencontre de tous ces peintres disparus. Il est passé par la glycine à Vresse, célèbre lieu de passage de tous ces peintres et autres grands hommes tel Jean Cocteau, un grand ami de José Chaidron, le maître des lieux.

 

Expo jacques Joigen bastogne fevr 2012 la traque .jpg

 

Qu’on ne s’y trompe pas, les amateurs connaissent bien les signataires des toiles qu’il présente ici à Bastogne, tel Richard Heintz hautement considéré comme le maître de l’Ardenne, ou ce magnifique Raty représentant la chapelle de Cugnon, ou ce Barthélemy couchant sur sa toile la neige sur la cure-1929.

 

On y découvre Dieudonné Jacobs immortalisant la vallée de l’Amblève, le ruisseau en mars d’Edgard D’Hont, la chapelle de Sy d’Henry Théâtre…

 

 

 

Expo jacques Joigen bastogne fevr 2012 cerf brame .jpg

 

Jacques poursuit : « Ils ont préféré s’inspirer principalement de l’Ardenne, leur lieu de prédilection au 19me et début 20me siècle, tel un haut lieu d’inspiration pour une multitude de peintre. Ils ont tous peint l’Ardenne. »

 

En visitant la grande salle, on commence avec un triptyque  d’Eugène Calberg représentant les plaines de Bohan, c’est un Bruxellois devenu Liègeois, qui s’est installé à Hockay. Il a peint un magnifique tableau des années 30, en trois parties, qui dresse le panorama de Bohan sur la Semois. Ils sont certes plus accessibles  que chez leurs maîtres sans toutefois démériter, même à côté d’un Monet. Pour preuve, ces sapins à Erezée réalisés par Luc Faisant, cette chapelle dans les bois peinte en 1930 par Max Gobiet.

 

 

 

Expo jacques Joigen bastogne fevr 2012 portrait J G.jpg

 

La Lesse, les maisons Gaumaises, le cerf de Philips John qui brâme à côté d’une mare où on pourrait se croire chez soi dans un coin bien connu dans son fort intérieur. Ou aussi la battue à Borgoumont-1941 de Carolus Leclercq, devant lequel on se demande si c’est une toile ou un cliché, retraçant la fuite des cerfs durant une battue.

 

En visitant cette exposition au musée « En piconrue à Bastogne » vous revivrez les tanneurs, l’Ourthe à saint Ode, le célèbre calvaire de Bontemps, vous y découvrirez les sapins d’Ardenne, les jeunes chênes, un ruisseau en mars… Vous vous retrouverez sur les crêtes de Bohan, Defeld vous fera partager une partie de pêche, Delfosse vous fera découvrir son soleil en hiver, Bodson vous fera rêver à la vallée du Héro 

 

PLUS D’INFOS

 

www.ecole-liegeoise-du-paysage.net

 

info@ecole-liegeoise-du-paysage.net

 

Tél : 0032 (0) 479 / 890628

 

 

 

   

 

Les commentaires sont fermés.